Blogue

25 juillet 2017

Entrevue avec ATS et le Vision Zero Advocate Institute  

1.     Qu’est-ce que le Vision Zero Advocate Institute et quel lien a-t-il avec ATS? Comment travaillez-vous avec le Réseau Vision zéro de Parachute?

Le Vision Zero Advocate Institute est le fruit de l’évolution naturelle de 50 ans de solutions de sécurité routière. Appuyé par ATS Traffic, l’Institute est un réseau d’accompagnateurs, d’experts et d’innovateurs Vision zéro. Travailler avec le Vision Zero Advocate Institute permet d’avoir accès à des experts en sécurité routière, à la conception de programmes et d’initiatives à l’intention des médias et à des occasions d’apprendre de collectivités et d’organisations ayant déjà adopté Vision zéro.      

Le Vision Zero Advocate Institute est heureux de collaborer avec le Réseau Vision zéro de Parachute pour améliorer les connaissances et le rayon d’action de Vision zéro partout au Canada. Comme leurs objectifs sont complémentaires, l’Institute désire appuyer le travail du Réseau Vision zéro de Parachute pour atteindre leur objectif commun : zéro blessure grave et décès sur nos routes.    

2.     Quel est le rôle joue le secteur privé canadien dans la sécurité routière?    

Le secteur privé fait partie intégrante de la solution Vision zéro. Il favorise l’innovation requise pour changer notre conception des routes tout en créant des partenariats entre le secteur public et le secteur privé qui se traduisent par des actions durables.   

 Les intervenants du secteur privé sont aussi des usagers de la route. Il s’agit là d’une occasion incroyable à saisir pour commencer à éduquer les entreprises du secteur privé, assurant ainsi la sécurité des employés au travail, mais aussi dans les collectivités où ils vivent.  

3.     Comment les intervenants et les champions de la sécurité routière des différentes collectivités peuvent-ils s’adresser aux bonnes personnes pour lancer Vision zéro chez eux?

Vouloir changer votre collectivité est une tâche qui peut sembler ardue, mais il est important de savoir qu’il existe d’autres personnes qui veulent la même chose que vous. Les collectivités Vision zéro établissent des groupes de travail qui réunissent des responsables gouvernementaux locaux et des intervenants des domaines de la sécurité publique, des transports et de l’infrastructure pour former des partenariats diversifiés et inclusifs.     

Le Vision Zero Advocate Institute a élaboré un guide qui explique en détail comment mettre Vision zéro en place dans votre collectivité. Visitez le www.visionzeroai.com (en anglais seulement) ou envoyez-nous un courriel à info@visionzeroai.com pour en savoir plus ou pour obtenir de l’aide afin de lancer votre programme Vision zéro.     

4.     Pour ce qui est de la mise en place de Vision zéro, qu’est-ce que les collectivités font de bien et que pourraient-elles faire différemment?

Les municipalités qui ont adopté une stratégie Vision zéro démontrent un engagement clair à l’égard de l’élimination des blessures graves et des décès sur leurs routes et s’attaquent au problème par des changements systémiques axés sur des usagers, des vitesses, des routes et des véhicules plus sûrs. Les plans de sécurité routière de Vision zéro sont basés sur des données et ancrés dans des stratégies qui reposent elles-mêmes sur des pratiques exemplaires. Ces plans sont donc éprouvés.    

Le Vision Zero Advocate Institute voit parfois quelques problèmes au sein de collectivités qui adoptent Vision zéro, mais qui ont de la difficulté à maintenir la cadence une fois l’euphorie des débuts passée. Nous les appuyons tout au long de cette phase de lancement à l’aide d’un plan clair et bien défini, afin de nous assurer que ce lancement est une assise solide pour l’avenir et non pas un feu de paille.  

5.     Nos villes sont conçues en fonction de la vitesse et la voiture y règne sans partage. En partant de ce principe, comment convertissez-vous les sceptiques?

Le Vision Zero Advocate Institute a été créé pour venir en aide aux collectivités au Canada et ailleurs dans le monde en tenant compte des besoins en sécurité routière de chacune. Il s’agit d’un très gros changement pour le domaine des transports, et il ne se fera pas en un jour. Il faudra aussi tenir compte de la réalité du Canada, où la voiture est un moyen de transport très important. Nous travaillons activement avec différents intervenants pour élaborer une solution Vision zéro adaptée au contexte canadien, qui repense le rôle des automobiles et les intègre dans l’équation. Nous voulons créer un système qui convient à tous les usagers de la route et qui les protège lorsqu’ils commettent une erreur. L’élimination complète des blessures graves et des décès est un argument de poids pour convaincre les personnes qui hésitent encore à changer leur façon de conduire.       

6.     Pour plus d’information :

Le site Web du Vision Zero Advocate Institute (en anglais seulement) se trouve au www.visionzeroai.com et vous pouvez nous joindre à info@visionzeroai.com si vous avez des questions. Nous avons hâte de vous lire!